Modificări

Salt la: navigare, căutare

Genoveva de la Paris

1.880 de octeți adăugați, 4 ianuarie 2019 18:27
fără descrierea modificării
==Viața==
Sfânta Genoveva s-a născut în jurul anului 420 la Nanterre<ref>Unica sursă istorică pentru viața sfintei Genoveva este ''Vita sanctae Genovefa'', un text [[Hagiografie|hagiografic]] scris către anul 520 de un autor anonim, probabil un [[cleric]] al Bisericii din Paris la cererea sfintei împărătese [[Clotinda]].</ref>, o localitate din apropierea Parisului, într-o familie bogată a aristocrației galo-romane: tatăl ei se numea Severus, și era probabil un franc romanizat care după o carieră de ofițer în armata romană a avut funcția de administrator al unor teritorii ale Imperiului Roman<ref>Joël Schmidt, ''Sainte Geneviève'', Perrin, 1999, (ISBN 2-262-00742-X) ; Jeanine Hourcade, ''Sainte Geneviève hier et aujourd’hui'', Médiaspaul, 2005, p. 44. (ISBN 978-2712206901).</ref>; mama ei se numea Geroncia (sau Gerontia, un nume grec).  Încă de la vârsta de 7 ani este remarcată pentru pietatea ei de către Episcopul [[Gherman de Auxerre]], particulièrement touché par sa grande piété, qui la consacre à Dieu. Souvent considérée par la légende comme une simple bergère, elle a cependant grandi dans une famille aisée qui appartenait à l’aristocratie gallo-romaine et qui disposait de vastes domaines autour de Paris. À l’âge de 15 ans, elle décide d’entrer dans le groupe des “vierges consacrées” constituées de femmes qui vouent leurs existences à Dieu dans le célibat tout en vivant “dans le monde”. Elle aurait hérité en tant que fille unique de la charge de membre du conseil municipal8 (curia) détenue par son père9,10, charge qu’elle aurait exercée tout d’abord à Nanterre, puis à Paris (faisant partie des dix principales constituant l'aristocratie municipale) après son installation dans cette ville chez une « marraine » influente9,11. Baptisée, elle se voue très jeune à Dieu et, selon la légende12, est remarquée par saint Germain d'Auxerre et saint Loup de Troyes, qui passent par Nanterre vers 430 (légende à l'origine de l’église Saint-Germain-de-Charonne), à l'occasion de leur voyage vers la province romaine de Bretagne (Grande-Bretagne actuelle)13. Elle mène une vie consacrée et ascétique, probablement dès ses seize ans. Selon la Vita sanctae Genovefae, à l'âge de 18 ou 20 ans, elle reçoit à Paris le voile des vierges des mains de l'évêque Wllicus, prélat inconnu des historiens14. À la mort de ses parents vers 440, elle quitte Nanterre et vient s'établir chez sa marraine Procula en plein Paris, dans l'île de la Cité15.
Elle devient célèbre au fil de l’Histoire pour avoir sauvé la ville de Paris de la destruction. En 451, alors que les Huns, redoutables guerriers menés par Attila, progressent vers Paris, la population, cédant à la peur, décide de fuir avec tout leurs biens. À tout juste 27 ans, Geneviève tente de convaincre les hommes de rester : « Votre ville sera conservée, leur dit-elle, tandis que celle où vous voulez vous retirer sera pillée ou saccagée. Ayez confiance en Dieu, implorez son secours, et ne trahissez point par votre fuite la cause du ciel et de la patrie ». Méfiant vis-à-vis du mysticisme de Geneviève, le peuple parisien ne veut pas se rallier à sa cause. Et pourtant, la prophétie de la sainte se réalise : après avoir pillé les villes de Metz et de Reims, Attila et ses troupes contournent Paris et descendent vers Orléans pour remonter ensuite vers Châlons-sur-Marne. Suite à cette victoire, Geneviève est proclamée par les Parisiens defensor civitatis chargée de la protection de la cité.
 
==Note==
<references />
[[Categorie:Sfinți]]
[[Categorie:Sfinți francezi]]
Birocrați, interwiki, renameuser, Administratori
16.576 de modificări

Meniu de navigare